Trisha Brown – Foray foret, If you couldn’t see me, Astral convertible

Avec ma manie de ne pas lire le programme, j’en fus pour mes frais.
En puis en même temps, les programmes des spectacles de danse contemporaine sont en général très peu utiles tant ils ressemble à un concentré de poncifs intellos.

Bref, ça commence avec un groupe de 8 danseurs, d’abord pendant plusieurs minute sans aucune musique. Les corps bougent, gesticulent plutôt, sans apparente synchronisation (et je suis absolument prêt à entendre que je n’ai juste rien compris), puis peu à peu on entend une fanfare, oui oui du genre Sud-Ouest-Rugby-3emeMiTemps-bière-You’reJustTooGoodToBeTrueÀLaTrompette qui joue.
Mais dehors.
Et c’est là que j’aurais aimé avoir lu le programme : Musique : Fanfare. Parce que moi, je n’en savais rien, et j’entends une spectatrice derrière moi qui dit à sa voisine « ah ben ça ils avaient pas dû le prévoir, le coup de la fanfare qu’on entend », et je vois ces pauvres danseurs qui tentent de faire passer quelque chose alors qu’une fanfare bruyante vient déranger tout le monde. Du coup j’ai ajouté leur souffrance à la mienne, car en effet je m’ennuyait ferme et je ne comprenais rien, et j’étais horriblement mal à l’aise … Et vraiment, à chaque fois que je me dis que c’est prévu ainsi, il n’y a tellement aucun rapport entre ce que je vois et ce que j’entend, ni en style, ni en rythme, que je me dis que c’est forcément un élément extérieur au spectacle.
Au final donc, après probablement 20 ou 30 minutes qui ma parurent une éternité, la chose a fini et j’ai pu constater que la fanfare était à dessein. Ça ne m’a cependant pas beaucoup aidé.

Peut-être que c’est qu’au fond je n’aime pas la danse contemporaine;
c’est possible.
Mais j’attends de la danse une esthétique qui me touche, qui m’émeut. Et là, pour moi (et je ne parle que pour moi), rien. Rien que je trouve beau. Ou triste. Ou touchant.
J’avais l’impression en revanche qu’on essayait de nous dire quelque chose. Parfois les mouvements étaient si proches du mime. Comme un cours d’expression corporelle de terminale (mais si, ce qu’on prenait pour échapper à la gymnastique au bac). Et pourquoi pas, ça peut absolument m’intéresser. Mais dans ce cas là je cherche à comprendre quelque chose. Et là, rien.

Les deux autres pièces m’ont fait moins souffrir mais ont maintenu la même frustration esthétique .

En encore une fois, c’est probablement moi qui n’ai rien compris; mais c’est d’ailleurs là tout le problème : je n’ai rien  compris, et comme visuellement ça ne m’a pas ému, je crois que je peux dire assez franchement, je n’ai pas aimé.

Du tout.

 

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *