Les fous

Dans les endroits que nous fréquentons, il y a toujours des gens bizarre. Ça va du pilier de bar du Tango, 1m98 et qui porte pourtant des semelles plateaux au vieux qui parle tout seul chaque matin dans le métro.

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler du fou de la piscine. Il doit faire 1m80, très mince, et a peut-être la quarantaine.
Pour être plus précis, il n’a pas l’air d’avoir la quarantaine. Il a l’air d’être un type qui aurait l’air d’avoir la cinquantaine mais qui fait plus vieux que son age. Je me comprends.
Il porte une barbe longue de trente centimètre, si bien qu’à mon avis, on devrait imposer de porter des bonnets de barbe, et pas seulement des bonnets pour les cheveux.

Qu’a-t-il d’étrange ? Imaginez que j’arrive à la piscine alors qu’il sort du bassin, je le croise donc alors que je me douche avant de rentrer dans l’eau. J’ai alors le temps de faire mon kilomètre et demi, quarante minutes donc, et de repasser à la douche, lui s’y trouve encore.
Non en fait c’était juste pour dire que je nage un kilomètre et demi en quarante minutes. En vrai, c’est déjà arrivé avec un délai d’une demie-heure (mais j’avais nagé moins, forcément).
Comme il est passablement moche, je ne l’ai pas trop regardé, mais le spectacle m’oblige un peu à observer : il a trois savons différents, dans des petites boites en plastique, imitation nacre, et il se savonne bien, il frotte, et il recommence, et il frotte, et il recommence et il frotte, …
J’ai ainsi pu compter vingt-trois enchaînements bras gauche/bras droit avant de me lasser, mais il a continué un bon moment après.
Il est très mince et porte un maillot de bain sensiblement usé, donc détendu, dont le milieu doit lui arriver au niveau des genoux, c’est presque à la mode du sarouel qui semble revenir en force.

Une fois propre, il utilise quatre cabines contiguës pour se changer.
De la première il sort en sous-vêtements, le maillot dûement tirer pour dépasser par l’intérieur du caleçon.
De la seconde, il sort avec une chemise en plus.
Dans la troisième il a rajouté un pantalon, rebroussé jusqu’aux genoux.
Dans la quatrième, il récupère son sac qu’il avait placé là avant le début des opérations.

Entre toutes ces étapes, il marche sur la pointe des pieds en faisant le moins de pas possible, comme s’il avait peur de se souiller.

Au final, je ne sais plus vraiment pourquoi je vous parle de ça, mais ça m’amuse, et me laisse toujours dans un état de grande incompréhension.

Et vous, quels sont les fous autour de vous ?
Faîtes péter les posts !

Tags:

One Response to Les fous